Festival Horizon rencontre Art/Nature

Massif du Sancy

Installation réalisée avec Aurélie Barbey. Cascade d'Egliseneuve d'Entraigues

photo de BrÖk sur flickr

Nous avons été séduites par ces terres où se mêlent phénomènes géologiques et légendes fantastiques. Cette association nous a guidé pour imaginer une œuvre sur les massifs du Sancy. Nous avons voulu nous inspirer des formes naturelles, marquées par le travail des éléments, tout en prenant en compte les multiples esprits flottant dans les lieux, comme une quatrième dimension spatiale. L’imaginaire commun est pour nous un aspect constitutif du lieu. Nous avons voulu ici l’accentuer afin de le rendre visible et d’inviter tout promeneur à la rêverie.

La volonté principale étant d’inviter à entrer dans un autre univers, le dispositif doit rester  facilement lisible et évocateur. Le choix est de l’orienter tant esthétiquement, sensiblement que matériellement, vers une œuvre épurée et de jouer sur l’interpellation que crée l’intégration de matériaux artificiels au sein de la nature.

Cependant, l’artifice se veut subtile : on recrée un effet naturel, le bouillonnement,  faisant écho au phénomène des "marmites de gants"*, mais à une échelle décuplée.

Pour cela les propriétés de ce phénomène sont transposées, et l’on retrouve un mouvement significatif de bulles qui s’échappent de la surface de l’eau pour s’envoler dans les airs.

La transparence des matériaux permet l’intégration de l’installation dans la cascade du Bois de Chaux, par un jeu d’apparition et de dissimulation selon la lumière, tout en offrant un nouveau spectre de lecture.

Une fois la vision découverte, l’œuvre devient rapidement le support de l’imaginaire du spectateur et l’invite à laisser vagabonder son esprit, à se raconter librement son histoire.

A la tombée du jour c’est une autre vision, un autre imaginaire qui s’offre à nous. Les bulles se mettent à scintiller, elles restituent la lumière emmagasinée pendant la journée comme pour nous encourager à prolonger le rêve.

 

top legeP1010430

 

A travers les matériaux et la mise en scène, ce travail révèle la magie  du lieu et interroge la marche du temps.

Les éléments fragiles qui constituent l’œuvre, la légèreté de ces bulles en suspension, appellent à comprendre ce paysage comme une chose rare et précieuse, que l’on se doit de protéger.

 

* les marmites de géants sont des cavités circulaires sculptées dans un lit de lave par les matériaux grossiers qu’entraînent les tourbillons d’un cours d’eaux